Biographie

bio

Biographie

Gillie Mc Pherson est une auteur-compositeur, chanteuse, guitariste née à Belfast en 1949.

Gillie Mc Pherson a découvert le monde des folks clubs durant les années soixante. « Je vivais (j'écoutais et je chantais) la musique traditionnelle dans les pubs et les folk-clubs de ma ville natale. C'est la période de renaissance du folk. Lorsque Planxty, Bob Dylan, Judy Collins et Joan Baez montaient que j'ai décidé de jouer cette musique. » En 1968, après des rencontres musicales au Fleagh Cheoil à Cootehill, Monaghan, Gillie décide de faire la collecte des chants Irlandais et Ecossais auprès de Tommy Mc Cabe, un artiste issu de la tradition. « Nous voulions empêcher que se répertoire ne se perdent. » Gillie commence à susciter l'intérêt des médias, dont celui de la BBC qui l'invite régulièrement dans ses émissions Folk. Les concerts se multiplient dans toute l'Irlande, ainsi que les rencontres musicales.

Puis elle quitte l'Irlande pour l'Angleterre. Joe Lustig, manager de Pentangle et de Ralph McTell, qui l'avait précédemment repérée la signe dès son arrivée à Londres. Ce fut en jouant en 1ère partie de Ralph Mc Tell que R.C.A. la repère. À la clef : un contrat et la sortie de l'album « Poets and Painters and Performers of Blues » enregistré à la Marquee Studios, Soho, Londres. Suit une tournée au Royaume-Uni avec Magna Carta et un concert au Concertgebouw à Amsterdam avec Don Maclean.

Le monde de la musique de Londres lui permet de nombreuses rencontres. En 1972 Gillie chante au Reading Rock Festival et au Royal Festival Hall. Elle fait un album pour John Reid Enterprises, et signe avec Rocket Music Ltd. comme auteur-compositeur en 1975. Ken Scott produit l'album. Il travaille avec Elton John, David Bowie, John McLaughlin, Billy Cobham, Stanley Clark, Lou Reed et beaucoup d'autres. « Dés que j'écrivais une chanson, il l'enregistrait. Il était très généreux et super dans le travail. Le manager de Queen, Jack Nelson, était aussi intéressé par mon travail. D'une manière générale, le business était intéressé par mon potentiel. J'étais alors une jeune chanteuse et j'avais beaucoup à apprendre sur le fonctionnement de l'industrie de la musique. »

nb05bis

Des années 70 à 80, Gillie joue dans la plupart des clubs Londoniens. Tout va alors très vite. Elle fait des interventions à la télévision et à la radio de plus en plus régulièrement. Elle anime alors sa propre émission du nom de "Gillie" à Belfast en Irlande. (visionnez quelques unes des émissions ici).

Geoffry Burgon, grand compositeur anglais lui demande de chanter le thème pour le film " Dogs of War ". Elle est invitée à jouer en première partie de Mingus Dynasty, Machito, Steve Goodman, Buddy de Franco, Terry Gibbs au Ronnie Scott's Jazz Club et découvre le monde du Jazz. Pour son dernier concert à Londres, Gillie joue en 1ère partie de Joe Cocker au Hammersmith Odeon.

Portée par sa vie familliale, elle emménage en France en 1994. Là elle forme un groupe autour de ses compositions blues rock (videos live ici) avec Jean Pierre Teyssier (guitare), Demy Delort (batterie) et François Bouvarel (basse) et quelques cassettes.

Elle retourne ensuite à la musique Folk avec Patrick Chanal au bouzouki et Paul Habourdin au fiddle (violon). "Celtic Cross", album composé de morceaux traditionels, sort en 2000. "Common Ground" sort en 2002, entre compositions et morceaux traditionels, il mélange le folk irlandais et la musique dite "du monde", notamment avec Equad'or en écoute ici.

L'année 2006 marque un tournant pour Gillie Mc Pherson : elle sort en effet un nouvel album "Our Street " (Bedlam Boys vidéo live au Paris Sattelite Café ici). Déjà reconnue sur la scène des musiques traditionnelles comme une des voix irlandaise les plus marquantes, Gillie Mc Pherson souhaite, sans renier ses origines, diversifier son répertoire et l'étendre à des compositions personnelles plus teintées de sonorités folk-rock dans la lignée des song-writers des années 70. Aussi la rencontre avec le guitariste Yves Perrin va lui permettre de trouver un son plus Jazzy. Le groupe tourne dans différents lieux et festivals en Europe. De 2008 à 2011 elle joue en duo avec Patrick Galdéano à la guitare. Elle prête également sa voix à la pièce " La Tête Vide " mise en scène par Gilles Chabrian.

En 2011 Gillie et Sébastien Jacquemin montent deux spectacles de musique et de claquettes irlandaises, inspirés par Michael Flatley : "Legend'eire" et "Out of Ireland". Dès 2007, Gillie consacre son énergie au sein de son propre atelier de cours de chant. Elle prend beaucoup de plaisir à transmettre son bonheur de chanter en aidant ses élèves à explorer leur voix et à développer une confiance pour affirmer leur expression vocale." Je me suis formée à la BBC de Londres et j'ai suivi la méthode 'Roy Hart' qui confirme mes acquis d'expérience sur scène et ma vision panoramique des différentes possibilités de travail d'expression vocale. Mes diplômes en anatomie, physiologie, massage holistique et de danse free-style et country m'aident à expliquer aux élèves ce qu'est le chant et...l'expression de l'esprit par le corps en son entier."

En 2015  elle a formé une trio avec Kévin Charra au violon à 5 cordes et Maëlle Coulange au rabab, oud et à la mandole. Le groupe joue des compositions et des morceaux traditionels arrangés, avec des sonoritées orientales qui classe le groupe dans la catégorie "musiques du monde". La démo 2015 est en écoute ici.

En 2016 elle a monté un nouveau Trio  avec Marjolaine Parot au violon, bodhrân et Sevèrine Rour au accordéon diatonique. Elles jouent  de la musique et des chansons traditionnelle  de L'Irlande aussi bien de la musique cajun et des compositions de Gillie.

 

 

Discographie


« Our Street » distrib. Coop Breizh - 2006
« Common Ground » distrib. Coop Breizh - 2002
« Celtic Cross » Autoproduit - 2000
« Gillie Mc Pherson Rock Blues » Autoproduit – 1994
« Poets and painters and performers of blues » RCA - 1971 article de collection rare

 


Citations presse


« Plus encore que leurs capacités d'interprétation et d'arrangement, c'est la voix de Gillie Mc Pherson qui frappe... » Franck Bergerot - Le Monde de la Musique
« Gillie Mc Pherson soulève des montagne quand elle chante. » Celtics
« Chanteuse à la voix puissante et chaleureuse, guitariste de talent et conteuse pleine d'humour de surcroît » Le Dauphiné Libéré
« Gillie la douce force l'attention, force l'écoute. Sa voix et son répertoire méritent le silence, voire la ferveur » Bernard Vacher - La Montagne